Iconomie

Icône

Les faits de société à travers le prisme de l'économie…

Evasion fiscale et notion de causalité en économie

L’Etat a besoin d’argent. Partons de ce postulat simple et tout à fait légitime après son intervention massive pour nous sauver de la crise.

Si l’Etat a besoin d’argent, il est donc nécessaire que les citoyens contribuent aux dépenses publiques à travers leurs impôts. Ici se pose alors la question de l’évasion fiscale.

On entend, depuis un an, les membres du gouvernement nous affirmer que si l’on pouvait contraindre les « évadés » à revenir payer leurs impôts en France, le problème du déficit public serait réglé. D’un point de vue purement comptable, les choses sont simples : les payeurs ont fui et le déficit est la cause immédiate de leur refus de participer aux efforts de l’Etat. Très bien, mais cette causalité est fausse.

Pour résoudre efficacement ce problème d’évasion il faut comprendre la notion fondamentale de l’économie : les individus répondent à des incitations. Dès que les choses changent dans leur environnement, ils s’adaptent et adoptent de nouvelles stratégies.

Fort de cette notion, revenons à notre problème d’évasion. Pourquoi les plus riches (et même les moins riches depuis quelques mois) tentent-ils de fuir leur pays ? Parce qu’ils s’adaptent ! Les premiers sont partis lorsqu’ils ont estimé que le montant à payer étaient trop lourd comparé à la qualité des prestations publiques qui leur étaient « offertes ». Ainsi, ils ne créent pas le déficit en fuyant, ils fuient parce qu’ils paient déjà trop compte tenu de que fait l’Etat avec leurs impôts !

Et pourquoi d’autres, moins riches, les suivent à présent ? Pour la même raison. Ils savent que les impôts risquent d’augmenter encore, non pour fournir de meilleures prestations pour la société mais pour rembourser la dette.

Ainsi, pour combattre l’évasion, il faut accepter la dure réalité : les individus mesurent toujours les coûts et les bénéfices de leurs actions. Lorsque payer plus ne rapporte rien en terme de qualité de vie, ils arrêtent de payer et prennent le risque d’être puni en fuyant leur pays. Loin d’être responsables du déficit, ils sanctionnent la mauvaise gestion de l’Etat !

La lutte contre l’évasion fiscale ne passera pas par une loi, mais par une meilleure utilisation des revenus récoltés par l’impôt et surtout, par une maîtrise des dépenses publique…

Publicités

Classé dans:Ce qu’on ne voit pas…, ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Billets précédents

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 7 autres abonnés

Partagez les articles que vous aimez!

http://www.wikio.fr

Encore un site d’économie ?

Les économistes sont restés dans leur tour d’ivoire depuis trop longtemps, au point qu’aujourd’hui ils sont accusés de tous les maux et ne trouvent plus de place pour s’expliquer. Trop abstraite, trop complexe, incapable d’expliquer les phénomènes actuels, voilà la conception qu’a l’individu lambda de l’économie. Ce blog a pour but de réconcilier cette discipline simple, vivante et intuitive avec ceux qui s’interrogent sur les problèmes que posent nos économies globalisées. Ici, pas de mathématiques, pas de grands discours ni de suites incompréhensibles de statistiques. Nous ramenons l’économie dans la réalité qu’elle n’aurait jamais du quitter…
%d blogueurs aiment cette page :