Iconomie

Icône

Les faits de société à travers le prisme de l'économie…

Monnaie unique, destin unique

Le gouvernement grec a accepté l’aide de l’UE et du FMI. L’UE a formé un fonds de secours destiné à sauver les Etats Membres en difficulté. Les « attaques » des spéculateurs semblent se stabiliser voir se calmer. Pourtant, l’euro continue sa lente descente vers la barre fatidique des 1,20$…

Les marchés sont-ils fous ?

Non, ils sont tout ce qu’il y a de rationnels malheureusement ! Lorsqu’ils voient le montant des aides, pire la valeur total du fonds de secours (750 milliards d’euros), ils se posent les mêmes questions que l’individu qui prête de l’argent à un ami : quand va-t-il me rembourser, pourra-t-il me rembourser ? Evidemment plus la somme est grande, plus y a de risques de ne pas revoir l’intégralité du prêt. Par ailleurs, pour que le remboursement soit possible, il faut gagner plus que ce qu’on dépense, c’est-à-dire connaître de la croissance économique qui permette aux Etats endettés de récolter des fonds à travers les impôts tout en réduisant les dépenses publiques.

Aujourd’hui, les perspectives de croissance sont mauvaises, donc peu de chance que la dette se résorbe… Dès lors, les investisseurs se posent la question : comment vont-ils rembourser cet argent prêté par l’UE via les banques ?

S’ils ont des doutes, ils vont se montrer réticents à prêter aux banques… (ce qu’on voit aujourd’hui). Il faut alors les convaincre que les risques sont faibles. Comment faire ? Il n’y a qu’une solution, leur dire la vérité et surtout leur dire toujours la même vérité !

La première chose, c’est donc de leur montrer que la Grèce risque de ne pas rembourser dans les délais contrairement aux autres Etats Membres en difficultés, afin de clarifier la situation et d’éviter que les investisseurs perdent confiance dans l’ensemble de la zone… C’est ce qu’a fait Monsieur Ackermann, le président du directoire de la Deutsche Bank, et pourtant cela n’a fait qu’empirer les choses, me direz-vous !

En effet, c’est la deuxième condition de notre solution. Une vérité consensuelle. L’ensemble des gouvernants doit dire la même chose pour donner aux investisseurs une vision claire de la situation européenne et une confiance dans la zone. Le soucis actuel de l’UE, ce n’est pas tant la dette des Etats Membres, mais plutôt le fait qu’elle est perçue comme une zone divergente, regroupant des pays incapables de s’entendre et trop différents les uns des autres. Dès lors, un manque de confiance envers la Grèce entraine un manque de confiance dans la réaction des autres Membres. Puisque les chefs d’Etats et autres institutions européennes ont des discours divergents, c’est le point commun de ces Etats qui est attaqué : l’Euro !

Tant que le discours européen ne sera pas clair et unifié, le moindre doute, qu’il soit exprimé sur le marché ou la scène politique, entrainera une réaction violente sur la valeur de notre monnaie… Et qui dit variation monétaire, dit perte de visibilité pour les entreprises européennes, donc moins d’investissements et moins de croissance.

Le problème d’un pays de la zone est à présent le souci de toute la zone. Voilà pourquoi les économistes ayant travaillé sur la création de l’euro préconisait une union européenne uniquement entre pays ayant les mêmes qualités (même croissance, même niveau de développement, même fonctionnement), car on peut le dire « à monnaie unique, destin unique… »

Publicités

Classé dans:A l’école !, Soyons clairs !, , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Billets précédents

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 7 autres abonnés

Partagez les articles que vous aimez!

http://www.wikio.fr

Encore un site d’économie ?

Les économistes sont restés dans leur tour d’ivoire depuis trop longtemps, au point qu’aujourd’hui ils sont accusés de tous les maux et ne trouvent plus de place pour s’expliquer. Trop abstraite, trop complexe, incapable d’expliquer les phénomènes actuels, voilà la conception qu’a l’individu lambda de l’économie. Ce blog a pour but de réconcilier cette discipline simple, vivante et intuitive avec ceux qui s’interrogent sur les problèmes que posent nos économies globalisées. Ici, pas de mathématiques, pas de grands discours ni de suites incompréhensibles de statistiques. Nous ramenons l’économie dans la réalité qu’elle n’aurait jamais du quitter…
%d blogueurs aiment cette page :