Iconomie

Icône

Les faits de société à travers le prisme de l'économie…

Vers un point de non retour

Les marchés ont sévèrement chuté hier (entre -3% et -7% selon les places ; -4,59% pour le CAC 40), comme si l’euphorie à l’annonce du plan de secours avait laissé place à nouvelle angoisse sur la situation de l’Europe…

Cette crainte s’explique tout d’abord par le manque de clarté du plan lui-même. On nous parle de 750 milliards d’euros, mais très peu de politiques ou de journalistes ont pris le temps d’expliquer le contenu de cette enveloppe ! En réalité ce fonds est composé de 60 milliards d’euros en bonds de l’UE, 440 milliards de fonds garantis par les pays de la zone (et supportés notamment par les banques, d’où la baisse vertigineuse des valeurs bancaires) et une aide potentielle de 250 milliards de la part du FMI.  C’est donc avant tout une aide « potentielle », l’argent n’est pas directement injecté dans l’économie grecque, il est seulement prêt à être utiliser, et cela, il aurait sûrement été nécessaire de l’expliquer clairement dès le départ.

Ensuite, le plan est naturellement une mesure de court terme, et il ne règle en rien les défaillances structurelles de l’UE, c’est-à-dire l’absence d’organe de décision et de sanction clair au sein de la zone, ce qui avait déjà expliqué la peur des investisseurs lors de l’annonce de la situation grecque.

A cela s’ajoute enfin une troisième raison de penser que le plan n’est pas suffisant voir risqué pour l’avenir : le nouveau rôle de la BCE. Pour le moment, on ne sait pas réellement comment le prêt du FMI va être octroyé et en attendant la BCE fait office de garant. Ainsi les investisseurs se demandent jusqu’à quand la BCE va supporter ce risque et comment peut-elle concrètement soutenir ce plan de secours tout en assurant son rôle premier : maîtriser la quantité de monnaie dans la zone et la stabilité de l’euro vis à vis des autres devises.

Comment peut-on résumer la crainte des investisseurs et de tout européen conscient de la situation ?

En quelques mots, nous pouvons dire que l’absence de clarté sur le plan de secours, le nouveau rôle de la BCE et l’absence d’une structure européenne de contrôle des pays membres illustrent la négation des deux fondements économiques de l’UE : un pacte de stabilité non respecté d’une part et la levée de l’interdiction de racheter les dettes des Etats Membres d’autres part (le non respect de la clause de Non Bail Out).

Puisque les fondements de la solidité économique de l’UE sont niés, il est normal que les investisseurs se montrent frileux face à ce plan court termiste qui ne règle pas les choses en profondeur.

Que faire à présent ?

Il est toujours aisé de critiquer les actions passées à la lumière des réactions présentes. Aussi, regardons vers l’avenir et demandons nous ce qu’il est possible de faire pour redonner confiance aux européens et aux investisseurs étrangers. La seule solution est de mettre en place un moyen de contrôle efficace de la gestion des finances des Etats Membres. Ce qu’il y a d’étonnant, c’est qu’on redécouvre ce qu’il aurait fallu faire depuis le départ d’après les théoriciens de l’union monétaire ! Evidemment, il faut contrôler la santé d’un Etat avant de l’intégrer à la zone, et cela passe par des mesures plus précises qu’un niveau de dette et de déficit particulier…

Une prévision ?

Il y a fort à parier que les dirigeants européens vont tenter d’améliorer les moyens de contrôler les Etats Membres, cependant ils semblent déjà en désaccord sur la façon de procéder. Un gouvernement économique commun plébiscité par les Français ou un organe européen destiné à sanctionner ceux qui sortent du rang pour les Allemands ?

Dans les deux cas, une chose est sûre, la bataille politique ne fait que commencer et le résultat sera le dépassement inéluctable d’un point de non retour pour l’indépendance et la souveraineté des nations européennes…

Publicités

Classé dans:Soyons clairs !, , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Billets précédents

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 9 autres abonnés

Partagez les articles que vous aimez!

http://www.wikio.fr

Encore un site d’économie ?

Les économistes sont restés dans leur tour d’ivoire depuis trop longtemps, au point qu’aujourd’hui ils sont accusés de tous les maux et ne trouvent plus de place pour s’expliquer. Trop abstraite, trop complexe, incapable d’expliquer les phénomènes actuels, voilà la conception qu’a l’individu lambda de l’économie. Ce blog a pour but de réconcilier cette discipline simple, vivante et intuitive avec ceux qui s’interrogent sur les problèmes que posent nos économies globalisées. Ici, pas de mathématiques, pas de grands discours ni de suites incompréhensibles de statistiques. Nous ramenons l’économie dans la réalité qu’elle n’aurait jamais du quitter…
%d blogueurs aiment cette page :