Iconomie

Icône

Les faits de société à travers le prisme de l'économie…

Etes-vous plus malin qu’un enfant de CM2 ?

Voici la traduction d’un compte rendu d’une étude américaine par Daniel B. Klein qui vaut la peine d’être lu pour comprendre le comportement de nos dirigeants désireux d’être élus ou réélus…

« Qui est le mieux informé à propos des choix de politiques économiques dans le pays  – libéraux (ndlr : sympathisants de la gauche américaine), les conservateurs ou les libertariens ?  D’après une étude de Zogby International que j’ai reporté dans le Econ Journal Watch en Mai, la réponse est sans équivoque :  la gauche est recalé au test d’Econ 101.

La chercheuse Zelijka Buturovic de Zogby et moi-même avons observé les réponses de 4835 adultes américains à huit questions concernant les fondamentaux de la science économique. Nous avons aussi demandé aux sondés leur tendance politique : progressiste, très libéral ; libéral ; modéré ; conservateur, très conservateur ; et libertarien.

Plutôt que de regarder si les sondés avaient répondu correctement, nous nous sommes intéressés aux réponses fausses. Une réponse était considérée comme fausse seulement si elle révélait une ignorance catégorique du problème.

En voici une illustration à travers une proposition économique du sondage : « Les restrictions sur le développement immobilier rendent l’achat d’immobilier plus coûteux ». Les individus pouvaient répondre : 1) totalement d’accord, 2) plutôt d’accord, 3) plutôt en désaccord, 4) totalement en désaccord, 5) n’est pas sûr. Les fondamentaux économiques concluent que peu importent la structure et la forme d’une restriction, elle augmente les coûts de production et d’échange, rendant es biens et services moins bon marché. Il peut y avoir des exceptions mais elles représenteraient des cas très atypiques.

Ainsi nous prenions comme réponses incorrectes « plutôt en désaccord », « totalement en désaccord ». Ce traitement offre une illustration pour ceux qui penseraient que les questions sont ambigües ou vraies et fausses en même temps.

Dans le cas précédent, le pourcentage de conservateurs ayant mal répondu était de 22,3%, celui de très conservateurs 17,6% et celui de libertariens 15,7%. Mais le pourcentage de progressistes et très libéraux ayant mal répondu était de 67,6% et celui des libéraux 60,1%. Ces résultats ne représentent pas un cas isolé dans l’étude.

Les autres questions étaient : 1) La licence obligatoire pour les services professionnels augmentent le prix de ses services (réponse fausse : en désaccord). 2) En moyenne, la qualité de vie est plus élevée aujourd’hui qu’elle l’était il y a 30 ans (réponse fausse : en désaccord). 3) Le contrôle des loyers entraine une pénurie de location immobilière (réponse fausse : en désaccord). 4) Une entreprise qui possède la plus grande part d’un marché est un monopole (réponse fausse : d’accord). 5) Les travailleurs dans le Tiers-Monde travaillant pour des entreprises américaines outre-mer sont exploités (réponse fausse : d’accord). 6) Le libre-échange provoque le chômage (réponse fausse : d’accord). 7) Le salaire minimum augmente le niveau de chômage (réponse fausse : en désaccord).

Comment ont répondu les six groupes idéologiques ? Nous les avons classés selon le nombre moyen de réponses fausses, de 0 à 8 (ndlr, 0 : tout juste, 8 : tout faux) : Très conservateurs, 1,30 ; Libertariens, 1,38 ; Conservateurs, 1,67 ; Modérés, 3,67 ; Libéraux, 4,69 ; Progressistes et Très libéraux, 5,26.

Les Américains des trois premières catégories ont plutôt bien réussi, en revanche les groupes de sensibilité de gauche ont eu du mal à séparer les concepts économiques de leurs préférences politiques, morales et esthétiques.

Pour en être sûr, notons qu’aucune des huit questions n’entrent en conflit avec les sensibilités politiques des conservateurs et libertariens. De même, ces questions n’entrent pas directement en conflit avec les principes de gauche sur l’inégalité et la redistribution. En particulier, les questions sur les licences obligatoires, la qualité de vie, le monopole et le libre-échange ne sont pas en contradiction avec les sensibilités de gauche.

Pourtant les groupes de gauche ont fait pire que les autres à chaque question. Sur la question du monopole, la proportion de progessiste/très libéraux ayant mal répondu (31%) était plus deux fois plus élevée que celle des conservateurs (13%), et plus de quatre fois plus élevée que celle des libertariens (7%). Sur la question de la qualité de vie, la proportion de progressistes/très libéraux ayant mal répondu (61%) était plus de quatre fois plus élevée que celle des conservateurs (13%) et presque trois fois plus élevée que celle des libertariens (21%).

L’étude demandait aussi l’affiliation éventuelle à un parti politique. Ceux ayant répondu « Démocrate » ont eu une note moyenne de 4,59 réponses fausses. Les « Républicains » ont eu 1,61 réponses fausses en moyenne et les « Libertariens » 1,26 réponses incorrectes en moyenne.

Adam Smith décrivait l’économie politique comme « une branche de la science des hommes de l’Etat ou des législateurs. » Le pouvoir gouvernemental mal dirigé est une chose terrible quoique commune, en revanche réaliser que plusieurs dirigeants et leurs suivants sont ignorants des fondamentaux économiques nous éclaire sur les troubles qui pèsent sur nous aujourd’hui. »

Mr Klein est professeur d’économie à George Mason University. Cet article est fondé sur une étude publiée en Mai 2010 dans le journal Econ Journal Watch, un projet sponsorisé par l’American Institute for Economic Research. L’article est disponible sur : http://econjwatch.org/articles/economic-enlightenment-in-relation-to-college-going-ideology-and-other-variables-a-zogby-survey-of-americans

Publicités

Classé dans:Infos éco, Soyons clairs !, , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Billets précédents

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 9 autres abonnés

Partagez les articles que vous aimez!

http://www.wikio.fr

Encore un site d’économie ?

Les économistes sont restés dans leur tour d’ivoire depuis trop longtemps, au point qu’aujourd’hui ils sont accusés de tous les maux et ne trouvent plus de place pour s’expliquer. Trop abstraite, trop complexe, incapable d’expliquer les phénomènes actuels, voilà la conception qu’a l’individu lambda de l’économie. Ce blog a pour but de réconcilier cette discipline simple, vivante et intuitive avec ceux qui s’interrogent sur les problèmes que posent nos économies globalisées. Ici, pas de mathématiques, pas de grands discours ni de suites incompréhensibles de statistiques. Nous ramenons l’économie dans la réalité qu’elle n’aurait jamais du quitter…
%d blogueurs aiment cette page :