Iconomie

Icône

Les faits de société à travers le prisme de l'économie…

La reprise est plus solide que la confiance

Par Willy Boder

Les chiffres sont là pour prouver que la reprise est solide

Trente pour cent d’augmentation des ventes et 94% de hausse du bénéfice d’exploitation au deuxième trimestre.
Le numéro un mondial de la chimie, le groupe allemand BASF, a annoncé la couleur de la reprise économique globale jeudi. Les produits chimiques s’insèrent dans tous les objets de la vie courante, des emballages aux cosmétiques, en passant par l’automobile ou les vêtements.

La solide reprise des affaires dans la chimie, et BASF n’est pas une exception, constitue la preuve de la fermeté de la demande mondiale. Il y a trois mois, les capitaines d’industrie hochaient la tête et se contentaient de vagues prévisions légèrement optimistes. Personne n’osait alors affirmer catégoriquement que les bons résultats du premier trimestre annonçaient le printemps, puis l’été économiques. La reprise serait-elle en U ou en W, s’interrogeait-on? Autrement dit, prendrait-elle la forme d’un redressement continu, ou serait-elle entrecoupée d’une nouvelle récession? Les chiffres avant-coureurs du secteur chimique portent désormais à croire que le redressement économique industriel est non seulement solide mais durable.

Reste la question de la vaillance de l’industrie financière dont on a longtemps cru, au début de la récession, que sa gangrène ne se propagerait pas à l’économie dite réelle. Puisque les vases communicants sont désormais clairement établis, on peut logiquement espérer que la santé recouvrée du secteur secondaire se propagera au secteur tertiaire.

Les chiffres sont là, noirs et plus rouges, pour prouver que la reprise est solide. Mais la rupture de confiance dans le système bancaire a été telle que les dégâts psychologiques seront longs à cicatriser. Inconsciemment, la crainte d’un nouvel effet de domino, à cause d’une dette publique qui a explosé, est plus forte que la réalité comptable de la hausse de la demande de consommation. Jusqu’à quand?

Source, Le Temps

Publicités

Classé dans:Infos éco

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Billets précédents

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 9 autres abonnés

Partagez les articles que vous aimez!

http://www.wikio.fr

Encore un site d’économie ?

Les économistes sont restés dans leur tour d’ivoire depuis trop longtemps, au point qu’aujourd’hui ils sont accusés de tous les maux et ne trouvent plus de place pour s’expliquer. Trop abstraite, trop complexe, incapable d’expliquer les phénomènes actuels, voilà la conception qu’a l’individu lambda de l’économie. Ce blog a pour but de réconcilier cette discipline simple, vivante et intuitive avec ceux qui s’interrogent sur les problèmes que posent nos économies globalisées. Ici, pas de mathématiques, pas de grands discours ni de suites incompréhensibles de statistiques. Nous ramenons l’économie dans la réalité qu’elle n’aurait jamais du quitter…
%d blogueurs aiment cette page :